Jeff est en ville…

…et je ne parle pas du chum de Chloé.

Il s’agit ici de Jeff Beck, le vrai Beck. Pas l’icône pop, le dieu.

Un nouveau disque live pour Noël, en attendant le DVD de la même prestation qui suivra en début d’année, nous promet-on.  Une version écourtée en a été diffusée à la télé de la BBC cet automne et elle flotte sur l’Internet, si vous savez comment bien chercher, comme André.

Ça s’appelle Jeff Beck performing this week… live at Ronnie Scott’s. Vous voulez aller l’acheter tout de suite, croyez-moi. On y retrouve, entourant cette preuve ambulante de l’existence de la vie extraterrestre, l’explosif Vinnie Colaiuta à la batterie, le très swingnant Jeason Rebello aux claviers et la proprement hallucinante Tal Wilkenfeld à la basse. Bébé du groupe à 21 ans, cette dernière ne joue de la basse que depuis (roulement de tambour ici)… 4 ans!!!

Commencez par lire ceci avant de vous précipiter sur le téléphone pour demander à Chloé de vous en cacher une copie… je crois comprendre que les amis de chez Archambault n’en ont pas commandé autant de copies que du DVD de Cééélîîîne sur les Pleines.

Et en attendant de vous remplir les oreilles d’incroyable (je parle aux guitaristes, là, ils comprendront), contentez-vous de croire ceci : il ne sert à rien d’essayer d’apprendre à jouer de la guitare tant que ce gars-là sera en vie. Ça vous changera des croyances des habitants de l’Ouest du plusse beau pays au monde, qui continuent à croire cette espèce de Major Nelson qui nous sert de PM et ses fabulations cosmico-religieuses antiquébécoises.

Allez en paix.