… (sourire béat)…

Eh ben.

Fallait juste que j’en parle pour que ÇA arrive, faut croire.

Jeff Beck au Festival de Jazz de Montréal!!!  J’y crois pas encore.  Moi qui étais prêt à rouler jusqu’à Boston aller-retour pour aller voir le phénomène se livrer à ses tours de prestidigitation live on stage, voilà que c’est lui qui vient à nous!! Comme Sir Paul, finalement!  Faut croire qu’il y a une bonne étoile pour les amateurs québécois de musique cette année.

Au cas où vous ne l’auriez pas encore su, Jeff Beck se produira à la Place des Arts cet été.  Il n’est donc pas question qu’on soit ailleurs qu’au centre-ville de la Métropole le 6 juillet.  Je n’y crois tellement pas encore! Jamais été aussi énervé à l’idée d’aller voir un show!  Honnêtement, après le choc du CD et de l’émission spéciale Performing Live at Ronnie Scott’s diffusée par la BBC il y a trois semaines, j’ai comme une overdose de stuff incompréhensible dans les oreilles et les yeux.

Je lisais récemment un commentaire dans un forum sur le sujet, dans lequel un père cinquantenaire (guitariste) disait avoir amené son fils (guitariste aussi) voir le show de Mr Beck l’an dernier : le fils s’était exclamé à la sortie « Cibole (ou l’équivalent shakespearien) ça ne donne rien d’essayer d’apprendre à jouer de la guitare tant que ce gars-là sera en vie ».

Voilà qui résume bien, après plus de 35 ans d’efforts, ce que je ressens à l’écoute de Master Beck. Un sentiment d’exaltation totale et d’extrême impuissance.

Peace.