L’été, Saint-Siméon et le reste…

Bon, voilà. Je suis un peu en retard, c’est vrai, mais enfin l’instabilité frustrante du WiFi de l’autrement merveilleux camping Lévesque ne m’a pas permis de laisser libre cours quotidiennement à ma prose comme je l’avais d’abord envisagé. Ce sera donc rétrospectif, mais tout aussi inintéressant.

On commence!

Première journée sur place, une fois le déjeuner expédié, cours avancé quoique expédié de iPod Touch pour ma blonde qui apprend enfin à apprivoiser la bête. Comme je ne l’ai pas encore paqueté d’apps utiles un jour par année, ça se passe bien et elle est maintenant autonome pour le courriel, la navigation sur le web et un paquet d’autres affaires indispensables à l’homo sapiens appleiis. La journée se passe sous la brume, que le soleil finit par percer; confortable, pas trop chaud, pas froid. On est bien, c’est les vacances, ne faisons rien que diable!

Cachou affichait, au sortir de l’auto, son plus vaste sourire canin : la bête adore le camping. Praline, quant à elle, a décidé de collaborer de son mieux en n’émettant aucun son dans l’auto en chemin. Une première, qui tient à la nouvelle allocation imaginée par le proprio pour les places dans l’auto. On a enfin trouvé LA config pour voyager avec fistonne! Les canidés affichent un comportement exemplaire sur place et deviennent vite les vedettes du camping.

There, quant à elle, trouve une bouteille lancée à la mer par des jeunes filles (je présume) qui attendent encore de ses nouvelles…

– Envoyé dans le blog avec mon iPad!