Jean-Paul est de retour à la maison!

Je n’en avais pas parlé ici, tout simplement parce que je n’en ai pas eu le temps.

Papa s’est retrouvé à l’hôpital en pleine nuit samedi dernier, en ambulance s’il-vous-plaît. Un peu (!) inquiète, Cécile m’a sonné pour que je l’y accompagne. Le cher homme avait de plus en plus de problèmes ces dernières semaines et cette nuit-là, il n’en pouvait plus.

Des difficultés respiratoires, un manque de capacité en fait, jumelées à un déséquilibre inquiétant (trop bas!) des ses lectures de glycémie, à un état de fatigue chronique. Rien pour le garder serein… et il était très inquiet, ce qui ne faisait qu’empirer son état.

Depuis, tests, re-tests et re-re-tests aux mains du dévoué personnel de notre bien-aimé CHUQ, visites fréquentes des trois frères aussi inquiets que leurs géniteurs, puis aujourd’hui, boum : papa est ressorti et est devant son ordi, frais comme une rose!!

Pas de coup de fisher dans les artères, pas d’intervention!  Le Pacemaker marche à merveille, comme il est de mise pour ce genre du gugusse, les artères ne sont pas trop bouchées… mais les médications doivent être ajustées.  Jean-Paul collectionnait le liquide superflu ce qui étouffait le coeur (qui est quand même pas pire mais insuffisant pour pomper tout ce qui doit l’être) et congestait les poumons. D’où l’essoufflement et le manque d’air. Alors une petite pilule de plus pour régler ceci, un ajustement à une autre pour régler cela, un p’tit tour chez Julie pour se faire rééquilibrer les doses d’insuline… voilà!

Bref, tremblez, il est de retour! 😉

Bonne soirée!