Archives de catégorie : cuisine

Pad Thaï

Recette publiée par Curieux Bégin, c’est la préféré de Vincent. Merci fiston pour la référence…

Ingrédients

Pad thaï

  • 125 g de nouilles de riz sèches
  • 2 c. à soupe (30 ml) d’huile d’ail
  • 1 oeuf
  • 2 c. à thé (10 ml) de radis sucrés (du commerce)
  • 1 tige de ciboulette chinoise, émincée
  • 1/3 t. (90 ml) de sauce thaï
  • 6 à 8 crevettes décortiquées, cuites (env. 100 g)
  • 1 poignée de fèves germées
  • ¼ t. (60 ml) d’arachides concassées
  • 3 tiges de coriandre fraîche
  • Lime, au goût

Sauce thaï

  • 1 gousse d’ail, hachée
  • 1 petite échalote grise, hachée
  • 2 t. (500 ml) d’eau
  • ¾ t. (180 ml) de pâte de tomate
  • 2 c. à soupe (30 ml) de sucre blanc
  • 2 c. à thé (10 ml) de sucre de palme râpé
  • 3 c. à soupe (45 ml) de sauce aux huîtres
  • 1 ½ c. à soupe (22,5 ml) de sauce chili douce
  • 1 ½ c. à soupe (22,5 ml) de sauce poisson
  • 2 c. à soupe (30 ml) de sauce soya
  • 2 c. à thé (10 ml) de sel
  • 1 c. à soupe (15 ml) de vinaigre blanc
  • Huile végétale, pour la cuisson

Huile d’ail

  • 1 grosse gousse d’ail, coupée en 4
  • ¼ t. (60 ml) d’huile végétale

Préparation

Pad Thaï

  1. Une heure avant le service, déposer les nouilles de riz dans un grand cul de poule.
  2. Couvrir d’eau chaude et laisser reposer le tout pendant 1 heure. Égoutter et réserver.
  3. Faire chauffer l’huile d’ail dans un wok chauffé à feu vif, casser l’oeuf dans l’huile chaude et le brouiller en remuant vivement jusqu’à ce que l’oeuf soit cuit.
  4. Ajouter les crevettes et cuire pendant 30 secondes, juste pour les colorer.
  5. Verser la sauce thaï dans le wok et bien incorporer.
  6. Dans un bol, mélanger les nouilles trempées avec les radis et la ciboulette et mettre le tout dans le wok, bien incorporer et cuire pendant 30 secondes.
  7. Ajouter les fèves germées et bien remuer.
  8. Servir aussitôt, garni d’arachides concassées, de feuilles de coriandre et de quartiers de lime.

Poulet du Général Tao


Dany Robitaille

Source : Recettes du Québec

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients

  • 1 lb (454 g) poitrines de poulet désossées, coupés en petits cubes 2 c. à soupe (30 ml) fécule de maïs
  • 1 oeuf, battu
  • 3 c. à soupe (45 ml) farine tout-usage
  • 1/2 c. à thé (2 ml) poudre à pâte 1/2 c. à thé (2 ml) sel
  • Sauce :
  • 1/4 de tasse (65 ml) huile végétale
  • 2 c. à thé (10 ml) huile de sésame
  • 1 c. à soupe (15 ml) gingembre, râpé
  • 1/4 de tasse (65 ml) oignons verts, coupés en biseaux 1/4 de tasse (65 ml) eau, au goût
  • 2 c. à soupe (30 ml) vinaigre blanc
  • 1/4 de tasse (65 ml) sucre, au goût
  • 1 c. à soupe (15 ml) fécule de maïs
  • 1 c. à soupe (15 ml) sauce soya
  • 2 c. à soupe (30 ml) sauce aux huîtres
  • 2 c. à soupe (30 ml) ketchup


Méthode

1 Enrober les cubes de poulet de fécule de maïs.

2 Dans un bol, mélanger l’oeuf, la farine, la poudre à pâte et le sel. Ajouter le poulet et bien enrober.

3 Dans un grand poêlon antiadhésif, chauffer l’huile à feu vif. Ajouter le poulet et cuire pendant 10 minutes en remuant souvent jusqu’à ce quce le poulet soit doré à l’extérieur et qu’il ait perdu sa teinte rosée à l’intérieur. Mettre le poulet dans une Ajouter l’huile de sésame, le gingembre et les oignons verts dans le poêlon. Cuire à feu moyen-vif pendant 3 minutes. Ajouter l’eau, le vinaigre et le sucre. Laisser mijoter jusqu’à ce que le sucre soit complètement dissous.

5 Pendant ce temps, délayer la fécule de maïs dans la sauce soya. Ajouter le mélange de sauce soya, la sauce aux huîtres et le ketchup dans le poêlon. Laisser mijoter pendant 2 minutes ou jusqu’à ce que la sauce épaississe. Remettre le poulet dans la sauce et mélanger pour réchauffer le poulet.

6 Servir sur un lit de riz basmati ou un riz blanc fait dans un bouillon de poulet.

Pour la sauce, le sucre est facultatif, ajuster au goût. Ajuster la quantité d’eau selon la consistance de sauce désirée.

Pour les amateurs de sauce, doubler les ingrédients de celle-ci.

Soupe tonkinoise

Bon. Vous connaissez mon peu d’intérêt général pour les recettes de Ricardo, que je trouve souvent fades et manquant de zing. Ici, toutefois, je me suis laissé séduire par la liste des ingrédients qui me semblaient tout à fait indiqués. Résultat : bouillon tout à fait crédible, pouvant tout aussi bien s’accommoder de crevettes que de boeuf. Vraiment, que de bons commentaires pour celle-là.

Continuer la lecture de Soupe tonkinoise